L'association française de l'électronique imprimée

rassemble les acteurs de l'électronique imprimée, flexible, organique
Accueil
RetourVersion imprimable

http://www.emse.fr
Le Centre de Microélectronique de Provence Georges Charpak a été créé en 2003 sous la tutelle de l’École nationale supérieure des mines de Saint-Étienne. Il adresse une activité de recherche partenariale importante en relation avec le pôle microélectronique PACA et principalement avec le secteur des objets communicants sécurisés : électronique sur support flexible, sécurité numérique, sciences du manufacturing en microélectronique, solutions communicantes pour les processus logistiques. Le CMP-GC est également porteur de deux thématiques émergeantes, l’électronique imprimée et la bioélectronique.


Le CMP-GC développe une recherche avancée dans le domaine de l’électronique imprimée et de la bioélectronique. Un des axes et effort de recherche porte sur l’électronique organique imprimée, pour des applications électroniques (OTFTs, capteurs) et médicales (électrodes, OECTS, biocapteurs). Elle se focalise principalement à utiliser l’impression par jet de matière comme moyen technologique de fabrication.

 

Packaging et support souple

La première thématique, portée par le département Packaging et Support Souple (PS2), consiste à réaliser dans une approche ‘tout imprimée’ ou ‘hybride’ des systèmes communicants autonomes sur support souple. En particulier, l’étude de l’impression par jet d’encre (procédé d’éjection des gouttes, paramètres physico-chimique des interfaces, etc.) et le recuit sélectif en se basant sur des technologies innovantes telles que le photonique ou micro-onde.

Le département développe aussi une activité dans le domaine de l’impression de capteurs et de sources d’énergies sur support souple, tel que les capteurs piézoélectriques, température thermo-générateur, etc.  

Ces activités s’appuient en parallèle sur le développement en interne d’encres fonctionnelles compatibles avec les procédés d’impression, ou au travers de diverses collaborations avec des partenaires académiques et industriels.Le département PS2 développe des procédés d’hybridation à l’échelle micro et nano, de puces en silicium ultra-mince et de fonctionnalités imprimées pour obtenir des systèmes communicants sur support flexible. Dans ce contexte, le département s’appuie principalement sur les moyens technologiques mutualisés de la plateforme Micro-Packs. Plusieurs domaines de micropackaging hybrides et leurs propriétés électriques et thermomécaniques sont étudiés. On pourra citer les procédés technologiques de réalisation de composants ultra-minces en silicium, de report de composants par procédés Flip-Chip et d’interconnexions associées.

 

Bioélectronique

Le département Bioélectronique se focalise sur l’interfaçage bidirectionnel entre les mondes de l’électronique et de la biologie. Les capacités naturelles « d’identification » dans le monde biologique, comme par exemple entre deux brins d’ADN, peuvent être couplées aux puissantes performances de la microélectronique afin de
traiter des signaux permettant de réaliser par la suite des biocapteurs innovants. De plus, les dispositifs électroniques peuvent aider à « guider » des événements biologiques tels que la croissance cellulaire, créant ainsi de nouveaux outils pour la recherche biomédicale.


Cette interaction entre l’électronique et la biologie améliore déjà notre compréhension des processus du monde vivant et s’annonce comme un atout majeur pour la détection avancée et le traitement des maladies. L’élément clé de ces nouvelles technologies est la compréhension fondamentale des interfaces entre les matériaux pour l’électronique organique et les tissus biologiques. L’utilisation de semi-conducteurs à base de chaines carbonées promet de déboucher sur des dispositifs possédant des propriétés uniques pour la bioélectronique.
La capacité de conduction ionique, couplée avec la conduction par électrons-trous, est parfaitement adaptée pour communiquer avec le monde biologique. Enfin, la nature flexible et conformable des matériaux organiques offre une compatibilité mécanique idéale pour les dispositifs biomédicaux
implantables. Les chercheurs des départements PS2 et BEL développent leurs activités de recherche au travers de travaux doctorales ou postdoctorales,
et ceci dans le cadre de plusieurs projets collaboratifs (nationaux et internationaux) et partenariaux en lien avec l’industrie.

 

ECOLE DES MINES DE SAINT ETIENNE

Institut Mines Telecom
158, cours Fauriel
42023 SAINT-ETIENNE Cedex 2

Contact

Directeur
Pascal RAY

CENTRE DE MICROÉLECTRONIQUE
DE PROVENCE
880, Avenue de Mimet
13120 GARDANNE
Directeur
Philippe LALEVEE
Contact CMP : sanaur@emse.fr

Plan du site | Mentions légales